CIWF Logo Food Business
Search icon

Les systèmes d’élevage intensifs

Généralement, les truies dans ces systèmes:

  1. Sont maintenues dans des cases individuelles durant une partie de leur gestation et dans des cages de mise-bas durant la lactation. Les cases de gestation comme les cages de mise-bas restreignent fortement les mouvements des truies qui ne peuvent que se lever et se coucher ; elles ne peuvent se retourner ou faire plus qu’un ou deux pas.
  2. Sont élevées dans des milieux appauvris, ne leur offrant aucune opportunité de fouiller ou de construire un nid, comportements naturels de l’espèce.
  3. Reçoivent une alimentation très riche (durant la gestation) mais en quantité faible qui, bien que suffisant à leurs besoins énergétiques, ne leur procure pas satiété et les laissant donc avec une sensation de faim quasi-constante.
  4. Sont sélectionnées pour leur prolificité, c’est-à-dire pour un grand nombre de porcelets par portée, qu’elles ne peuvent réellement élever elles-mêmes.

L’interdiction partielle des cases de gestation au sein de l’UE est entrée en vigueur le 1er janvier 2013 avec la Directive du Conseil 2008/120/EC. Cependant, certains pays européens ne sont toujours pas aux normes.

Généralement, les porcs à l’engraissement dans ces systèmes:

  1. Sont élevés dans des bâtiments appauvris et surpeuplés, géneralement sur caillebotis intégral (sol ajouré pour l’évacuation des dejections, ne permettant pas l’apport de litière).
  2. Sont sélectionnés pour une croissance rapide, ce qui nuit à leur santé et à leur bien-être.
  3. Sont soumis à des pratiques douloureuses telles que coupe de la queue, castration et coupe ou meulage des dents.