CIWF Logo Food Business
Search icon

Les alternatives plus respectueuses du bien-être des lapins

Les systèmes de parcs en bâtiment

Des systèmes de parcs en bâtiment pour les lapins en engraissement ont été mis au point en Europe du Nord en réaction aux préoccupations grandissantes du public concernant les cages conventionnelles. Le système en parcs, qui est né en Belgique, est conçu pour améliorer le bien-être des lapins. Les parcs ouverts fournissent davantage d’espace, logent les lapins en engraissement en groupes et incluent des enrichissements tels que des plates-formes, des blocs à ronger, du foin et des tubes pour se cacher. Par comparaison avec les lapins élevés en cages, les lapins logés en parcs jouissent d’une bien plus grande liberté de mouvement leur permettant de bondir, de s’allonger et de se livrer à des comportements sociaux. Des systèmes au sol similaires ont été mis en place en Allemagne, dans des bâtiments bénéficiant d’un éclairage naturel. En Chine, plusieurs exploitations ont mis au point des systèmes leur permettant de satisfaire aux normes relatives au logement des lapins en parcs en bâtiment certifiées par l’ONG Four Paws, notamment l’exploitation Kangda, qui fournit l’important grossiste allemand BreFood.

Plusieurs essais de parcs avec un logement en groupes ont été entrepris pour les lapines reproductrices. Pour l’instant, le logement des lapines en groupes est peu répandu. De nouvelles recherches et de nouveaux essais commerciaux vont être nécessaires à la mise au point d’un système optimal qui accorde aux lapines les bienfaits de contacts sociaux et d’espace supplémentaire, tout en prévenant les problèmes d’agressivité.

 

Les systèmes en plein air

Il n’existe pas à grande échelle commerciale de systèmes en plein air pour les lapins. Les exploitations qui fournissent un accès au plein air sont généralement de petite taille et biologiques. Les parcours mobiles sont constitués d’enclos couverts comprenant une zone close abritée et une zone d’herbe couverte ; ceux-ci sont déplacés quotidiennement sur de l’herbe fraîche pour éviter les maladies. Ces enclos devraient fournir suffisamment de hauteur aux lapins pour pouvoir se dresser sur leurs pattes arrière, ainsi que d’autres enrichissements de leur environnement. Les systèmes en plein air où les lapins ont accès à un large enclos ouvert et à un abri sont plus rares encore. Ces systèmes nécessitent une rotation des pâturages, avec des périodes de repos entre chaque groupe de lapins pour réduire le risque de maladies. Il s’agit là du système le plus naturel, mais les lapins peuvent y subir de forts taux de mortalité liés aux prédateurs ou aux maladies. Une gestion efficace est nécessaire afin de réduire ce risque. Les lapines reproductrices ne sont généralement pas élevées en plein air, mais peuvent bénéficier d’un accès au plein air grâce aux parcours mobiles.