CIWF Logo Food Business
Search icon

La production de lapins en cages

Les cages conventionnelles

Les cages conventionnelles sont le système de logement le plus courant pour les lapins de chair. Les cages logent les lapins individuellement ou en petits groupes, leur laissant très peu d’espace pour bouger, et de moins en moins tandis qu’ils grandissent. La législation européenne a interdit les cages conventionnelles pour les poules pondeuses, mais il n’existe aucune législation similaire protégeant les lapins. Mis à part l’apport de nourriture et d’eau, les cages sont nues. Il est impossible aux lapins d’exprimer la plupart de leurs comportements naturels, notamment s’allonger de tout leur long, se dresser sur leurs pattes arrière, bondir et creuser. Les lapins reproducteurs logés dans ce type de cage souffrent de blessures aux pattes dues au grillage métallique et sont privés d’interactions sociales. Les taux de mortalité sont très élevés en raison des maladies, et les antibiotiques sont utilisés de manière systématique.

Les cages aménagées

Il n’existe aucune exigence légale relative aux cages aménagées à l’échelle de l’UE. Les cages aménagées, connues sous le nom de « cages bien-être », comprennent une plate-forme, un revêtement plastique sur une partie du sol et un bloc à ronger. Cependant, l’espace disponible reste très restreint, le sol reste essentiellement grillagé, et il n’existe aucune exigence concernant l’apport de foin ou de cachettes. Généralement les systèmes en cages (conventionnelles ou aménagées) logent des milliers de lapins dans des bâtiments sombres sur plusieurs rangées et niveaux. Les cages aménagées sont également utilisées pour les lapines reproductrices, qui sont logées individuellement.