CIWF Logo Food Business
Search icon

News Section Icon Publié 26/02/2019

Dans un arrêt rendu public ce mardi 26 février, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) vient de donner raison à l’association OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs), en considérant que le logo de production biologique européen ne peut être apposé sur les viandes issues de l’abattage sans étourdissement préalable.

La Cour estime en effet que « les méthodes particulières d’abattage prescrites par des rites religieux, qui sont réalisées sans étourdissement préalable, n’équivalent pas, en termes de garantie d’un niveau élevé de bien-être de l’animal au moment de sa mise à mort, à la méthode d’abattage avec étourdissement préalable, en principe imposée par le droit de l’Union ». Par conséquent, La Cour a jugé que les règles du droit de l’Union n’autorisent pas l’apposition du logo de production biologique de l’Union européenne sur des produits issus d’animaux ayant fait l’objet d’un abattage rituel sans étourdissement préalable.

De son côté, la Fédération Nationale de l’Agriculture biologique (FNAB) s’est réjouie d’une décision cohérente avec le cahier des charges et l’éthique de la production biologique qui guident les pratiques des éleveurs et éleveuses bio.

Bravo à l'OABA qui a porté ce combat depuis 2012. Cette victoire représente une réelle avancée pour les animaux d'élevage.

Pour lire le communiqué de presse de la CJUE.